Escale à Rochefort

Escale à RochefortL‘océan est au large
Par la lune attiré
Me laissant sur la plage
Seul, tout à mes pensées.

Un oiseau s’envole haut
Vers les nuages qui sombrent
Dans la nuit noire comme l’eau,
Au loin, perdue dans l’ombre.

Et mes pensées coulent comme le sable entre mes doigts
Vers celle qui attire chaque seconde mon intérêt.
Un rayon de soleil réchauffe mon cœur, c’est toi
Qui m’ouvre un nouvel horizon immodéré

Mon corps s’endort, sans âge,
Et j’entre dans l’eau glacée
Flottant libre vers le large
Au grès des vents bercé.

Un soleil froid m’attire,
Je m’élève vers lui, lent,
Charmé par le désir,
Papillon voletant…

J’embrasse alors l’horizon de mes yeux fermés,
L’âme ouverte vers le Nord-est, sentant, puissante, l’onde,
D’un cœur libre qui attend d’être conquis et aimé,
Ouvert aux plaisirs que les envies confondent.

Je te sens, tu es là,
Toute proche à mes côtés.
Seras-tu celle-là ?
Celle contre qui m’accoter ?

Je suis seul sur cette plage
Perdu dans mes pensées,
Apaisé, patient, sage…
L’hiver est doux cette année…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.