Éthiopie : Ziway et son lac

Ethiopie : Ziway et son lacLa ville de Ziway est notre première destination. Après une longue journée de route et une nuit de repos nous prendrons le bateau pour visiter les occupants (animaux et humains) du lac. Un monastère orthodoxe, lieu de pèlerinage se situe sur l’île principale.

ethiopie-carte-ziway-www-garr_-fr_

 

A quelques kilomètres de Zyway, nous nous arrêtons pour profiter du point de vue : du haut d’une colline, nous pourrions faire quelques photo de l’extraordinaire paysage s’offrant à nous. Pascal, Alain et moi marchons deux ou trois centaines de mètres, vite rattrapés par trois gamins nous interpellant en anglais « Hello, how are you ? » répété en boucle. Ils répondent avec enthousiasme à la question « What’s your name ? », mais rapidement en arrivent à leur motivation principale et exclusive : « Money ? »

Nous prenons quand même le temps de faire nos photos : Le lac, la ville et ses alentours.

ethiopie-ziway-01-www-garr_-fr_

 

Encore sur les hauteurs, nous découvrons une énorme étendue blanche… Qu’est-ce que ça peut-être ?

ethiopie-ziway-49-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Puis nous roulons sur une vaste plaine, clairsemé d’acacias et de très nombreuses termitières au milieu de champs labourés.

ethiopie-ziway-02-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-03-www-garr_-fr_

 

Dans Ziway, tout près de notre hôtel, de gros oiseaux attirent notre regard :

ethiopie-ziway-04-www-garr_-fr_

 

Nos posons nos affaires au Bethelem Hotel avant de terminer la journée par une petite balade à pied vers le lac.

Là, nous retrouvons ces fameux gros oiseaux : des marabouts nous dit Guétiyé. Ils vivent en colonie et ne sont pas farouches… Arrivé en bord de lac, un ado qui nous a repéré se met à leur lancer des poissons. C’est pour nous l’occasion de voir ces oiseaux en action, et pour lui de gagner quelques birr…

ethiopie-ziway-05-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

ethiopie-ziway-06-www-garr_-fr_

 

Mais bon, il faut bien reconnaître que ces animaux sont moches. Très.

ethiopie-ziway-07-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Ils ont la tête et le cou déplumés, comme les vautours, car ils peuvent devenir occasionnellement charognard : avec des plumes, ils ne pourraient pas entrer leur tête dans les cadavres d’animaux…

Guétiyé nous explique que la région est en sécheresse. Il n’a pas plu autant qu’il aurait fallu l’été dernier, pendant la saison des pluies : les deux grosses rivières qui l’alimentent sont à sec. Ce qui fait que le niveau du lac n’est pas ce qu’il devrait être. Et ça se voit : le ponton est hors eau et les marches ne sont pas prévue pour descendre si bas !

ethiopie-ziway-10-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

En cette fin de journée, le bord de lac est plutôt calme : des bateaux sont déchargés…

ethiopie-ziway-08-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Et les plages laissent la place aux éboueurs du soir : les marabouts !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Illustration empruntée à Claudine Remiot

 

De retour à l’hôtel, nous découvrons un bel arbre rempli de nids étonnants, posés sur des branches si fines.

ethiopie-ziway-11-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

ethiopie-ziway-12-www-garr_-fr_

 

Ces nids accueillent des tisserins gendarmes, nous avons même la chance de voir un nid en construction !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Illustration empruntée à Claudine Remiot

 


Le lendemain matin, nous retournons vers le lac Ziway où nous attend notre guide pour un tour en bateau.

Nous montons sur l’embarcadère tandis que des enfants amènent le bateau qui était près de la plage en le poussant dans l’eau. Une fois à bord, deux ado continuent à le pousser vers le large.

ethiopie-ziway-14-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Au bout d’une centaine de mètre, alors que nos pousseurs ont de l’eau jusqu’à la taille, l’un monte dans le bateau et l’autre fait demi-tour en nous saluant. Puis le pilote mets le moteur à l’eau, maintenant que le fond est suffisant, et nous voilà partis vers le nord.

Le guide nous explique que le lac fait 440 km² et que son fond est à peu près de 3 mètres.

L’air est frais, la petite laine est la bienvenue. Une myriade d’oiseaux (des sternes aux joues blanches) suivent le bateau, profitant des remous de l’eau dus à l’hélice du moteur : ils plongent régulièrement, leur petit déjeuner est assuré.

ethiopie-ziway-15-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-16-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Un quart d’heure plus loin, deux paires d’yeux et deux gros museaux émergent à une dizaine de mètre sur la gauche du bateau : un couple d’hippopotames.

ethiopie-ziway-17-www-garr_-fr_

 

Ils nous observent calmement, replongent régulièrement pour émerger un peu plus loin. Ils sont accompagné d’un petit de 4 ans. Le guide nous informe qu’ils passent leur journée dans le lac et ne retournent sur la rive que pendant la nuit pour se nourrir d’herbes.

ethiopie-ziway-18-www-garr_-fr_

 

Après quelques minutes d’observation, nous reprenons notre route en direction des îles. Nous y découvrons beaucoup d’oiseaux : des marabouts encore, des cormorans, des aigrettes blanches.

Et des pélicans :

ethiopie-ziway-19-www-garr_-fr_

 

Et des ibis :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Illustration empruntée à Claudine Remiot

 

Sur un arbre : un aigle pécheur africain (pas une photo réussie). Nous approchons de la plus grosse des îles. Elle est très verdoyante, sa végétation contraste énormément avec les plaines de terre que nous avons traversées en arrivant hier à Ziway !

ethiopie-ziway-22-www-garr_-fr_

 

Nous mettons pied à terre : là aussi, encore et toujours des oiseaux. Ce sont des oies égyptiennes qui nous accueillent :

ethiopie-ziway-21-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Sur la plage, un grand panneau indique la couleur : nous sommes en terres orthodoxes.

ethiopie-ziway-23-www-garr_-fr_

 

D’ailleurs non loin un écriteau nous indique que « cette île est un endroit sacré, béni par Dieu » et nous enjoint à y avoir un comportement irréprochable..

ethiopie-ziway-24-www-garr_-fr_

 

Sur l’île, nous rencontrons la seule famille qui y habite encore. Une vieille dame de 80 ans sort de sa maison pour nous saluer.

ethiopie-ziway-25-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Elle y vit avec sa fille et son gendre. Près de leur maison se trouve un très grand arbre aux troncs multiples : un ficus, de 200 ans d’âge, qui servait « d’arbres des anciens », du temps où l’île était peuplée. Le village s’y réunissait régulièrement avec les chefs.

ethiopie-ziway-26-www-garr_-fr_

 

L’objectif pour nous est d’aller voir le monastère dominant l’île. Un petit chemin rocailleux monte entre les arbres et les cactus. Les acacias sont magnifiques et les cactus impressionnants.

ethiopie-ziway-27-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-28-www-garr_-fr_

 

Nous entrons dans le monastère. Au centre se trouve l’église, lieu de pèlerinage que les habitants de Ziway et des environs respectent une fois par mois au moins. On devine l’unique moine du lieu qui se cache dans la pièce sombre d’un bâtiment excentré. Il ne sortira pas pour venir à notre rencontre. Nous sommes dimanche, son jour de repos.

ethiopie-ziway-29-www-garr_-fr_

 

Le bâtiment est fermé, pas de culte aujourd’hui. C’était prévu, alors nous nous contentons de faire le tour de l’église centrale et d’admirer ses peintures.

ethiopie-ziway-30-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-31-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-32-www-garr_-fr_

 

Notre guide nous arrête devant celle d’un saint éthiopien Takla Haymanot, dont la légende dit qu’il est resté sur un pied pendant 7 ans, après que sa jambe gauche se soit cassée et séparée de son corps. Charmant.

ethiopie-ziway-33-www-garr_-fr_

 

C’est alors que la fille de la vieille femme arrive près de nous pour prier :

ethiopie-ziway-39-www-garr_-fr_ Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Elle se prête au jeu de la pose devant l’appareil photo de Pascal :

ethiopie-ziway-40-www-garr_-fr_ Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

En redescendant, j’interroge notre guide à propose d’un arbre près des nombreux cactus. C’est aussi de la famille des cactus ! D’ailleurs, il n’a pas de nom particulier : c’est « cactus »… Je n’ai pas trouvé d’info sur Internet. Alors si vous en savez plus sur ces branches là, dites-le moi !

ethiopie-ziway-34-www-garr_-fr_

 

Un peu plus bas, une autre forme de cactus attire mon attention : le bas ressemble en tous points à un tronc d’arbre, mais les branches sont cactus, et s’élèvent droit vers le ciel.

ethiopie-ziway-35-www-garr_-fr_

 

Il s’agit d’un « phorbia candlaber », arbre candélabre. En effet, l’image est bien trouvée.

ethiopie-ziway-36-www-garr_-fr_

 

Plus loin, ce sont les énormes racines blanches d’un acacia chétif qui attirent mon regard :

ethiopie-ziway-37-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-38-www-garr_-fr_

 

De l’île, nous pouvons avoir une belle vue sur l’énorme ferme de roses de Ziway. 500 hectares de serres, par une entreprise hollandaise, qui trouve ici le climat idéal pour les roses, ainsi que de la place et une main d’œuvre pas cher.
(La photo est vraiment moche, je vous la met juste pour que vous vous rendiez compte de l’étendu des serres. Pour l’échelle, voyez le bâtiment blanc, au milieu des arbres à gauche.)

ethiopie-ziway-41-www-garr_-fr_

 

Au bord de l’eau nous attendent le capitaine et son fils. Nous pouvons regagner Ziway.

ethiopie-ziway-42-www-garr_-fr_

ethiopie-ziway-43-www-garr_-fr_

 

En rentrant vers l’embarcadère de départ…

ethiopie-ziway-44-www-garr_-fr_ Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

… nous observons des dizaines d’hommes nettoyant leur linge dans le lac. L’eau courant est très chère dans les habitations. Je m’étonne de voir des hommes uniquement à cette tâche. Finalement il y a aussi des femmes un peu plus loin que Pascal va photographier :

ethiopie-ziway-45-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

ethiopie-ziway-46-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Un peu plus loin, deux filles nettoient les poissons qu’elles viennent de pêcher.

ethiopie-ziway-47-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

ethiopie-ziway-48-pascal-dellouve Illustration empruntée à Pascal Dellouve

 

Et c’est sur ces images que nous quittons le lac et Ziway en fin de matinée : la route nous attend de nouveau ! Direction les montagnes Guges que nous devrions atteindre en milieu d’après-midi.

4 réflexions sur “Éthiopie : Ziway et son lac

Laisser un commentaire