Jarre 2010 (2e partie)

Jarre 2010Suite et fin de mon compte-rendu avec vidéos de ce magnifique concert à Lyon de la tournée Jarre 2010.

 

 

Après ce morceau plutôt intimiste, on repart sur du grand spectacle avec Equinoxe 4. Version proche de l’album, mais avec un visuel 3D, mouvant et enivrant à l’écran, quoique répétitif… A ce niveau, on aurait pu s’attendre à plus de créativité. Un peu comme pour Equinoxe 7 tout à l’heure, il me semble que le gros du travail a été fait par la création des visuels et que multiplier les animations pour éviter les passages en boucle aurait une bonne chose.


Oberhausen, Allemagne, 6 mars 2010

Jean-Michel Jarre prend le micro pour remercier le public pour ses applaudissements entre chaque morceau. Mais là il le conserve pour prendre la parole et parler de son engagement auprès de l’UNESCO et ainsi introduire le morceau suivant, une nouvelle création appelée Statistico Adagio. Morceau épuré, joué sur un Korg PA-500, et accompagnant des chiffres s’égrainant à l’écran à une vitesse folle : population mondiale, stock restant de pétrole, population sans eau potable, distance parcourue par la Terre cette année, nombre de courriel échangés aujourd’hui, nombre de drogues consommées cette année… Un moyen de prendre conscience de certaines réalités. Je me demande si c’est une simple vidéo ou si les chiffres sont vraiment calculés en temps réel… seuls ceux qui ont vu plusieurs concerts pourront le dire !
Edit : les données viennent du site Internet Worldometer.


Paris Bercy, France, 25 mars 2010

Le concert repart sur Révolution Industrielle 2, morceau rendu célèbre par sa diffusion pendant la Coupe du Monde de Rugby en France à l’automne 2007, dans sa version orchestrale. On retrouve Jarre pour un nouveau très bon solo sur le Moog Liberation !


Paris Bercy, France, 25 mars 2010

Nouveau « must » : Rendez-vous 2, dont la version jouée déjà à Lyon en 1986 est restée parmi ses meilleures interprétations. Morceau puissant bien accompagné par un déluge de laser de toutes les couleurs et dans tous les sens. Tout simplement magnifique. C’est à ce niveau du spectacle que j’ai pris conscience de l’intérêt de ma place : je me retrouve en plein milieu des effets lumières ! Ceux des premiers rangs n’ont pas pu en bénéficier. Seul problème : ces lasers font assez mal aux yeux quand ils passent sur le visage et j’ai dû plusieurs fois jongler en fermant les yeux sous le passage des faisceaux pour les reposer. Dommage.
La vidéo ci-dessous donne un aperçu de ce que je voyais de ma place… Inutile de vous dire que « en vrai », c’est bien plus impressionnant !


Oslo, Norvège, 13 mai 2009

Jarre introduit le morceau suivant en disant qu’il rappellera de bons souvenirs à ceux qui étaient présent 1986 pour la venue du Pape Jean-Paul II à Lyon… N’ayant pas le tracklisting de ce concert en tête, je me demande ce que cela peut-être… La ligne de basse débute, sans que je la reconnaisse… puis le bruitage « bouing » métallique, indissociable de ce morceau, me donne l’indication attendue : Rendez-vous 4 ! Certainement son morceau le plus célèbre et cloturant souvent ses concerts par une débauche de pyrotechnie ! Excellente version, un poil différente des précédentes, accompagnée par des lasers en folies. Vraiment splendide.


Oberhausen, Allemagne, 6 mars 2010

Le festival continue par un autre morceau faisant partie de mes préférés : Chronologie 6 : mélodie douce et planante sur un rythme soutenu, tout ce que j’aime. Mais horreur, le « vrai » live n’a pas que du bon. En effet, Jarre est souvent accusé de playback lors de ces gros concerts en extérieur, les vidéos sont sans piété à ce niveau où l’on peut le voir appuyer sur une touche quelques temps après que la note soit émise… Mais aujourd’hui, comme à Marigny, le précédent concert auquel j’avais assisté, rien à dire : c’est bien du live. Et donc malheureusement pour ce morceau assassiné par un jeu extrêmement médiocre de la mélodie à l’accordéon. Il regarde ses doigts constamment, semble hésiter, fais des fausses notes, se plante de tonalité dans ses improvisations… Arrrrrrggggg !!!


Oslo, Norvège, 13 mai 2009

Heureusement il se rattrape par la suite en jouant MON morceau préféré : Chronologie 2 ! Le rythme effréné de cette musique me transporte à chaque fois que je l’entends. Et le visuel est à la hauteur. Je suis aux anges.


Oslo, Norvège, 13 mai 2009

Depuis quelques morceaux, une partie de la salle est agglutinée contre barrière bordant la scène, les gens y sont déchaînés, dansant et sautant, encouragé par Jarre qui vient régulièrement près d’eux. Je plains les personnes assises aux premiers rangs qui voulaient profiter calmement du spectacle ! Et moi qui ne suis pas bougeant, je confirme mes impressions : je suis très bien là où je suis, en hauteur dans les tribunes.

La fin de Chronologie 2 amène les hourras du public, Jean-Michel Jarre appelle ses coéquipiers sur le devant de la scène, remercie, salut longuement et quitte le plateau. La salle est plongée dans le noir alors que se poursuivent les applaudissements nourris. Et comme on pouvait s’y attendre, au bout d’une petite minute, on distingue ses trois collègues remonter à leurs machines… Nous sommes déjà dans les rappels…

Une note est donnée, une seule, reconnaissable entre toutes par le son et tous les connaisseurs savent qu’un autre morceau start du répertoire de Jarre est annoncé : Oxygène 4. Version proche de ce que l’on a déjà pu entendre, un simple globe terreste sur l’écran en guise de visuel… La pression de Chronologie 2 redescend un peu.


Munich, Allemagne, 13 mars 2010

On reste dans la série Oxgène pour passer au second opus et son Oxygène 12. Ce morceau aurait pu être jouer énergiquement, mais non, il reste assez calme… on dirait être en phase de retour au calme, précédent la fin de concert. Musicalement très proche de la version album, l’accompagnement visuel surprend : des vidéos en noir et blanc de nature… des insectes, des fleurs, de l’eau, des fruits en décomposition…


Paris Bercy, France, 25 mars 2010

Et le retour au calme se poursuit par ce morceau peu joué en public, qui n’est pas sans rappeler parfois la chanson scout « Ce n’est qu’un au revoir » : Calypso 3. La scène est dans le noir, l’écran s’illumine d’aplats de lumières froides sur lequel la silhouette de Jean-Michel Jarre et ses acolytes se dessinent. Ça sent de recueillement. Le morceau se termine une fois de plus par un excellent solo au Moog Liberation.


Paris Bercy, France, 25 mars 2010

Très très bon concert au final, même si un ou deux morceaux m’ont laissé sur ma faim. Mais bien plus qu’un concert, Jean-Michel Jarre nous offre un spectacle magnifique où se mêle musiques et lumières jusqu’à ce qu’on ne sache plus lequel accompagne l’autre !
Le succès de sa tournée lui a fait programmer de nouvelles dates en France. Ainsi, il passe par Clermont-Ferrand à l’automne prochain. J’y retourne les yeux fermés… pour mieux les réouvrir le jour J !

Pour compléter :

Des vidéos :
http://www.youtube.com/user/SKVDW#p/u
http://www.youtube.com/user/hafada61#p/u
http://www.dailymotion.com/guide72/1

Des sites de fan :
http://jeanmicheljarre.unblog.fr/
http://jarre2010.canalblog.com/
http://jarre-2010.over-blog.fr/

Des articles de presse :
14 octobre 2009 : 20 minutes
11 mars 2010 : DH.be
14 mars 2010 : SFR
17 mars 2010 : Le JDD
17 mars 2010 : Le JDD (interview Joachim Garraud)
23 mars 2010 : La Dépèche
23 mars 2010 : Lyon Capitale
25 mars 2010 : Le Parisien
25 mars 2010 : Slate.fr
26 mars 2010 : Le Monde
26 mars 2010 : RFI

Une réflexion sur “Jarre 2010 (2e partie)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.