Sondage : les Français nous disent …

SondageJ’écoutais ce soir à la radio une émission portant sur le Gaullisme. Émissions forte intéressante, comme très souvent sur France Inter, faisant intervenir un partisan du Gaullisme « courant historique », et une autre personne plus portée sur un héritage à l’idéologie mouvante.

Et là, paf, voilà que chacun se lance dans un affrontement à celui qui saura récupérer l’opinion du peuple à son avantage. Au final, j’ai écouté un sketch tournant en ridicule l’industrie du sondage politique.


J’ai depuis quelques temps un article en cours de rédaction sur le politique, qui sera un jour — je l’espère — lisible ici. Mais sans attendre cette publication future, il faut que je vous fasse part de ma profonde irritation (et le terme est faible) à l’écoute répétée de cette phrase magique, reprise en cœur par tous les politiciens, de tous bords, dans leurs interview :

« Qu’est-ce que les français ont voulu nous dire ? » suivie de « Les français ont voulu nous dire que … » ou la variante « Les français nous disent / nous demandent de … »

Cette tournure m’horripile au plus haut point. Cette façon de s’approprier ce que les gens pensent à partir de sources d’opinions totalement biaisés, quelles soient sondage, serrage de main sur un marché, ou permanence dans le local de l’élu, est — à mon sens — un déni de démocratie affligeant et très grave.

Exemple :
« Voyez vous, ce qu’il faut retenir de ce sondage, c’est que les Français veulent nous dire que … » dit Monsieur X.
« Allons, allons, moi, qui suis sur le terrain, dans ma circonscription, je peux vous assurer que ce n’est pas là l’opinion général. Moi, j’écoute tous les jours, et les Français me disent au contraire que … » rétorque Madame Y.

Le problème est que dans le premier cas ce n’est pas l’opinion des sondés qui est mis en évidence, mais une réponse, fermée, à une question, orientée. Pour / contre / sans opinion.
Et justement une opinion ne se réduit pas, ne peut pas se réduire à être pour ou contre. Dans tout élément il y a un peu de pour, un peu de contre. Plus de pour que de contre ne veut pas dire qu’on est totalement pour, mais que ça se discute. Plus de contre que de pour ne veut pas dire qu’on est absolument contre, mais que ça se discute. Où est la discussion, le débat, l’échange, la réflexion, dans ces résultats de sondage ?

La côte de popularité d’un politicien baisse ? Les uns diront que c’est à cause de telle action, les autres diront que non, cette action est appréciée, mais qu’il s’est mal exprimé sur tel autre dossier… Et au final ce sondage de popularité ne nous apprend rien. Absolument rien. Mais il sera tout de même exploité par les éditorialistes de tous bords qui diront chacun le contraire de l’autre, et sera repris par les politiciens avec exactement les mêmes effets.

Lire à ce sujet ce petit article sympathique sur Rue89 : Et le prix du sondage le plus simpliste revient à…

Le problème dans le second cas est que ce n’est pas l’opinion des français qui est mis en évidence, mais celui d’une personne allant dans tel lieu, à tel moment. Tout le monde ne va pas au marché, c’est surtout un population plutôt âgée, qui en a les moyens (financier et matériel).

Et on voit beaucoup plus souvent les descentes de candidats sur les marchés qu’autour des barres d’immeuble. C’est moins risqué… et ça permet de belles citations à la presse.

J’ai fait de la politique, il y a de ça pas mal d’années maintenant, et je me souviens de nos discussions pendant les réunions de groupe… Comment interpréter tel chiffre dans la presse, comment communiquer après tel tractage sur un marché…
Communiquer, voilà à quoi servent finalement toutes ces données. Communiquer, et non plus s’interroger, faire évoluer les idées.
Ça me désole.

Ça me désole, et ça me fait peur. Que notre pensée soit ainsi manipulée, formatée, recrachée par un politicien ou un journaliste, et bien souvent, faute d’éducation et d’esprit critique, prise comme une vérité par un citoyen de base… ça me désole, et ça me fait peur.

Qui me rassurera ?

les_francais_nous_disent_illus_vidberg Illustration de Vidberg tirée de son blog L’actu en patate.

Une réflexion sur “Sondage : les Français nous disent …

Laisser un commentaire