Un shoot d’encre

Un shoot d'encreLa page blanche, sous mes yeux,
Attend impatiente sa dose
Pour enfin se sentir mieux.

Trouver l’accroche, un début,
Hors des sujets que je n’ose
Et ceux qui ont été lus..

Vais-je trouver quelque chose ?
Beau, léger… comme une enclume ?
Ou venue du pays d’Oz ?

J‘ouvre mon âme que Muse hume
Car, par le bout de mes doigts,
Ses pensées innervent ma plume.

Oui, ça y est, le texte file droit
Et soudain les images naissent,
En poème, comme il se doit.

Muse poursuit, je la laisse,
Et alors le cœur léger
Je l’écoute, ô la diablesse…

Je l’écoute me parler
De ses vues flamboyantes,
De ses idées torturées.

Mais Muse est bienveillante,
Elle libère son élixir
Comme une drogue subconsciente…

Une vie qu’on peut adoucir,
A l’aide d’un simple shoot d’encre
Sur cette page blanche à noircir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.